Biographie


Née au Québec, Canada, Linda Bouchard est une compositrice, orchestratrice, chef d’orchestre et productrice active depuis plus de trente-cinq ans.


Linda Bouchard a reçu le prix Jan V. Matejcek de la SOCAN en 2023 pour sa réalisation spéciale en Nouvelle Musique Classique. Lauréate à la fois du Compositeur de l’année du Conseil québécois de la culture et du prix Joseph S. Stauffer du Conseil des Arts du Canada en 1999, Bouchard a reçu la bourse Fleck du Banff Centre à l’automne 2015. Ses honneurs aux États-Unis comprennent les premiers prix au concours de composition de Princeton, au concours de l’État de l’Indiana et au concours de l’Association nationale des compositeurs des États-Unis et un prix de la Fondation Fromm Music de l’Université Harvard. Les œuvres de Bouchard sont régulièrement entendues par des ensembles tels que l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Toronto, le Royal Concertgebouw Orchestra, l’Orchestre symphonique de Vancouver, le Winnipeg Symphony, le Prince Edouard Island Symphony Orchestra, l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Oregon Bach Festival Orchestre, Bang on a Can, New York New Music Ensemble, Absolute Music Group, Hard Rubber Orchestra, Standing Wave, San Francisco Contemporary Music Players, Ear Play, California EAR Unit, Addleds, Kronos Quartet, Bozzini Quartet, Evergreen Club Contemporary Gamelan, New Music Concerts, Array Music, Continuum, Ives Ensemble, Nouvel Ensemble Moderne, SMCQ, ECM, Bellows and Brass, Kim Kashkashia, Ellen Ruth Rose, Aron Kallay, Vicki Ray, Kevin McMillan, Paul Hillier, Dora Ohrenstein, François Houle, Charlotte Hug, Kyle Bruckamnn, Jacob Felix Heule et autres.


Ses œuvres ont été enregistrées des deux côtés de l’océan Atlantique: au Canada par le label CBC (Orchestre Métropolitain), Analekta (SMCQ), Marquis Classics (Orchestre du Centre national des Arts) et CMC (Standing Wave); en Allemagne par ECM (Kim Kashkashian et Robyn Schulkowsky); et aux États-Unis par CRI (plusieurs artistes) et Bang on a Can. En 1977, Bouchard est allé aux États-Unis pour étudier la composition avec Henry Brant. Elle a vécu à New York de 1979 à 1990, où elle a composé, dirigé de nouveaux ensembles de musique et fait des arrangements orchestraux pour le Washington Ballet, l’Orchestra of St. Luke’s et diverses églises de la région métropolitaine de New York. Elle a été directrice adjointe du New York Children’s Free Opera de 1985 à 1988 et a dirigée l’Orchestre de St. Luke’s, l’American Dance Festival, le New York New Music Ensemble, l’Absolute Music Group et le New Music Consort. En 1991, Bouchard revient à Montréal à temps pour la première mondiale de sa composition «Elan» avec l’Orchestre Métropolitain lors du festival New Music America. Elle a été compositrice en résidence de 1992 à 1995 avec l’Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa, au Canada, où elle a composé plusieurs œuvres orchestrales et a organisé de événements musicaux centrée sur la musique nouvelle. En 1997, elle a déménagé à San Francisco, où elle réside actuellement avec son mari et son fils. En 2001, Bouchard a été invité à participer au «Stage d’Informatique Musicale» de l’IRCAM à Paris. Depuis, elle s’intéresse de plus en plus à la manière dont nos pratiques artistiques traditionnelles sont influencées par l’intégration des nouvelles technologies. En 2005, Bouchard a fondé New Experimental Music, Art and Production (NEXMAP), un organisme artistique à but non lucratif qui explore ce paysage artistique en évolution. Elle a agi en tant que directrice artistique jusqu’en janvier 2016.

En 2014, Linda a écrit une partition pour Detour Inc., une startup basée à San Francisco qui crée des Tours documentaires uniques et innovateurs dans le monde entier. Sa partition est utilisée pour des tour d’architecture à San Francisco, Berlin et Londres. À l’automne 2015, elle a été invitée à titre de maître instructeur pour le programme de musique du Banff Centre for the Arts. Linda était professeur invité à l’UC Berkeley au printemps 2016.

Depuis dix ans, Linda crée des œuvres multimédias tout en continuant à composer de la musique pour la salle de concert. Ses œuvres Murderous Little World, All Caps No Space et Identity Theft ont été jouées en Amérique du Nord et ont été acclamées par la critique.

En 2017, elle a reçu le prix Davidson de l’Orchestre symphonique de Victoria au Canada. Elle a également reçu une bourse pluriannuelle du Conseil des Arts du Canada pour son projet intitulé «Live Structures», qu’elle a développé en partenariat avec Matralab de l’Université Concordia à Montréal. Bouchard a été invitée à donner une conférence sur ses recherches à la Melbourne Tenor Conference en juillet 2019. Elle a été invitée à donner une conférence à la conférence de la German Society for Music Theory du 4 au 6 octobre 2019 à l’Université des Arts de Zurich. Vous pouvez lire son article publié sur le site Web de Tenor ici.

Vous pouvez suivre les détails de ses recherches sur www.livestructures.com

Téléchargez la biographie de 250 mots